Voici un blogue de notre invitée, Dre Jessie Voigts. Dre Voigts détient un doctorat en éducation internationale, elle a vécu et travaillé au Japon et à Londres, et elle a aussi voyagé dans le monde entier. Jessie est constamment à la recherche de moyens d’accroître la compréhension interculturelle et elle se passionne pour le partage du monde par le biais de son site, Wandering Educators (Les éducateurs itinérants).

 

Je sais ce que vous pensez : les voyages en famille sont parfois difficiles, à partir de la question incessante « Sommes-nous arrivés ? » en passant par l’ennui et les chicanes entre frères et sœurs jusqu’à l’enfant qui a toujours faim. Les parents avertis connaissent toutefois plusieurs trucs de voyage qui permettent d’apporter de la joie et de l’harmonie aux voyages en famille. Utiliser différents moyens de transport figure parmi ces trucs.

Lors de notre long voyage de Kalamazoo, Michigan jusqu’à Terre-Neuve cet été, prendre le traversier de Marine Atlantique de North Sydney à Argentia fut l’un des moments forts. Cela a été en effet un moment marquant de nombreuses façons, et ces quatre façons ont fait une différence pour notre famille :

 

  1. Sommes-nous arrivés?

Une des beautés de prendre le traversier ? Savoir que nous avons beaucoup de temps à passer sur le traversier et la seule réponse à cette question vient du système d’annonce après 14 heures. J’ai adoré la liberté de temps que la traversée nous a donnée.

 

  1. Ennui

On ne peut pas s’ennuyer à bord d’un traversier. Après avoir exploré le navire lorsque nous sommes montés à bord, notre fille introvertie a regardé par la fenêtre, lu dans son lit confortable, a écouté de la musique et est restée tranquille dans la cabine, en profitant pour prendre un temps d’arrêt afin de refaire le plein d’énergie. D’autre part, mon conjoint se promenait; il a exploré les environs, a joué à quelques jeux vidéo, a regardé les gens tout en profitant de la vue offerte par les fenêtres avant. J’ai savouré me trouver dans un espace sans Wi-Fi et j’ai lu et dormi comme s’il n’y avait pas de lendemain. Nous avons également joué à des jeux, jeux de cartes et Monopoly; nous avons regardé un film dans la salle de cinéma; pris des autoportraits de nos ombres sur le pont; nous avons ri et raconté des histoires; nous avons apprécié l’atmosphère particulière d’être à quelque part sans n’avoir rien d’autre à faire que ce que nous choisissions. Ce fut un merveilleux moment passé en famille.

 

  1. Connexion avec la nature

Nous sommes rarement dans la nature pour une longue période de temps. Et bien que personnellement je ne considère pas que prendre le traversier correspond à être dans la nature, comme en camping, il s’agit d’un nouveau type de connexion avec la nature. Combien d’entre nous sommes allés en mer? Pas beaucoup. Je n’avais certainement jamais navigué plus que quelques heures. Nous avons adoré pouvoir regarder à l’extérieur et nous promener sur les ponts, en regardant la météo, le soleil, les nuages, les vagues. Nous avons regardé la faune marine lorsque nous avons quitté le port, ainsi que le changement de paysage au cours des 14 heures de traversée. Nous avons senti le roulis de la mer pendant 14 heures; cela nous a donné un avant-goût de ce à quoi la vie à bord d’un navire pouvait ressembler. La mer était magnifique, notre connexion avec la nature incroyable, même si nous étions à l’intérieur pour la plupart du voyage.

 

  1. Pas d’Internet

Il faut le répéter, parce que nous sommes une famille (et une société) très connectée à Internet. Ne pas avoir accès à Internet pendant 14 heures fut un pur bonheur. Nous avons renoué avec nous-mêmes et les uns avec les autres, nous avons dormi profondément et nous avons eu le temps de vivre l’instant présent, trouver du temps de solitude, de ne plus penser au travail et nous reconnecter.

 

 

 

Quels ont été les moments préférés de votre famille lorsqu’elle a pris le traversier ?

 

                
  • Photo, une gracieuseté de : Dre Jessie Voigts

  • Photo, une gracieuseté de : Dre Jessie Voigts

  • Photo, une gracieuseté de : Dre Jessie Voigts

  • Photo, une gracieuseté de : Dre Jessie Voigts