Même si Wayne Stacey mentionne qu’il n’a jamais été un amoureux de la mer, cela ne l’a pas empêché de faire carrière au sein de Marine Atlantique durant plus de 35 ans.

Wayne, qui est un résident de Port aux Basques, a commencé à travailler chez Marine Atlantique, qui s’appelait à l’époque CN Marine, en 1980. Au fil des années, il a occupé de nombreux postes, navigué sur différents navires de Marine Atlantique et établi des liens avec ses collègues qu’il considère maintenant comme des membres de sa famille.

Il a commencé sa carrière dans la salle des machines comme adjoint, où il était responsable du nettoyage de la salle des machines des navires. Il a également occupé le poste de chef steward adjoint, en plus de travailler au service d’alimentation, avec l’équipe de nettoyage, et comme caissier à la boutique de cadeaux à bord. Wayne a terminé sa carrière au sein de Marine Atlantique comme magasinier, où il organisait les aliments et les embarquait à bord des navires.

Sa formation en français compte parmi les moments qui ont marqué ses années chez Marine Atlantique.

« Il s’agissait d’un programme de deux ans », mentionne Wayne. « J’ai même eu l’occasion d’aller à St-Pierre dans le cadre de ma formation. »

Il précise que mis à part une introduction, il ne connaissait presque rien du français au départ. À la fin de sa formation, Wayne a fait les annonces bilingues à bord des navires pendant trois ans.

Wayne a beaucoup aimé travailler à la boutique de cadeaux où il était une des figures qui accueillaient les milliers de passagers chaque année.

« Je me souviens d’une traversée au cours de laquelle nous avons accueilli à bord un survivant de l’holocauste », souligne Wayne. « Il est venu à la boutique de cadeaux et j’ai eu l’occasion de lui serrer la main. »

Au fil des ans, il a navigué sur onze navires de Marine Atlantique. Il a pris sa retraite seulement l’an dernier, soit en août 2015.

« Ce qui me manque le plus chez Marine Atlantique, ce sont les membres de l’équipage », mentionne Wayne. « Ils deviennent une deuxième famille lorsque nous sommes sur les navires. »