Jeudi du retour sur le passé: Le Bruce

| Stefan Carew

Robert Gillespie Reid était un entrepreneur d’origine écossaise qui a réalisé avec succès un certain nombre de projets ambitieux pour les compagnies de chemin de fer Canadien Pacifique et l’Intercolonial. Son premier contrat avec le gouvernement colonial de Terre-Neuve a été signé en 1890, et le rythme de la construction du chemin de fer de Terre-Neuve s’est alors rapidement accru.

Le progrès de la construction fut tellement substantiel qu’en 1893, le gouvernement a décidé que la ligne se prolongerait d’un océan à l’autre. Ainsi, les représentants du gouvernement voulaient que Reid construise et gère non seulement le chemin de fer, mais également le service de traversier qui le relierait au reste de l’Amérique du Nord.

L’héritage écossais de Reid a resurgi quant au choix du nom et du constructeur de son nouveau traversier. Mais, contrairement au chemin de fer, la fierté de sa flotte ne devait pas être construite avec un budget restreint.

Le Bruce était un navire à vapeur traditionnel de l’époque victorienne, élégant mais tout aussi puissant. Construit sur la Clyde au chantier A. & J. Inglis, le navire de 1100 tonnes est arrivé à St. John’s le 13 octobre 1897 avec le capitaine Patrick Delaney à la barre.

On a alors fixé une date pour le début de son service. La Reid Company fit l’annonce d’un trajet spécial pour marquer l’inauguration. Le 1er juillet coïncidait avec la fête nationale du Canada et pour la célébration, une foire serait tenue à Sydney. Pour les Terre-Neuviens empreints d’histoire, la tentation était trop forte pour y résister. C’est donc environ cinquante femmes et hommes qui ont réservé leur place.

À 19h20 le 29 juin 1898, le premier « train express vers l’étranger » sort de la gare de St. John’s. À 22h45 le lendemain soir, deux locomotives muaient fièrement leur train de six voitures sur le quai de Port aux Basques. Le navire élégant Bruce se tenait à ses côté, prêt pour son rendez-vous avec le destin. Tout juste avant minuit, alors que tous les passagers étaient confortablement installés à bord, le navire prit le départ vers North Sydney.

À l’heure du déjeuner, l’histoire était déjà écrite. Le Bruce était à quai à North Sydney et les passagers se trouvaient à terre, au Canada, à peine 36 heures après avoir quitté St. John’s. Encore cinquante ans s’écouleraient avant que Terre-Neuve ne choisisse d’adhérer à la Confédération, mais ces heureux voyageurs étaient prêts à se joindre aux célébrations de l’anniversaire de leur pays d’accueil.

                
  • This 1989 advertisement in the St. John's Daily News heralded the first ferry crossing between Port aux Basques and North Sydney.

  • Captain Patrick Delaney was the first master of the SS Bruce.